L’exploitation

Un vignoble « nature »

Situés en crus fin-bois, entre Saintes et Cognac, les 30 ha de vignes du Clos de Nancrevant bénéficient depuis une dizaine d’années d’une approche globale en lutte raisonnée, qui vise à rationaliser le nombre de traitements phytosanitaires appliqués à la vigne, en ne réalisant que ceux rendus nécessaires. Une culture plus « nature », respectueuse et équilibrée, dans le soin apporté comme dans la qualité de choix des cépages. À ce titre nous avons souhaité travailler durement pour obtenir la Mention Haute Valeur Environnementale et ainsi garantir nos actions.

Le Clos de Nancrevant innove à chaque campagne

Une grande diversité au service de l’innovation

Finement choisies en respect d’une production d’appellation en Vins de Pays Charentais (8 ha), Pineau des Charentes (2 ha) et Cognac cru fin-bois (20 ha), les vignes du Clos de Nancrevant se partagent l’exploitation, entre :

– cépages blancs : l’Ugni Blanc et le Colombard sont destinés à la production du Cognac cru fin-bois et du pineau blanc ; Chardonnay, Sauvignon gris et Folignan sont à l’origine de la finesse aromatique et de l’équilibre des vins de pays charentais blancs,
et

– cépages rouges : les Merlot, Cabernet-Sauvignon, Cabernet franc et Gamay après de subtils assemblages entrent dans les Vins de Pays Charentais rosés et rouges. Le moût issu du merlot associé aux meilleurs Cognacs procure au Pineau rosé des arômes très fruités.

Vin de pays charentais

Vigneron indépendant et bouilleur de cru

Une richesse patrimoniale reconnue, chaque année renouvelée par la plantation de nouveaux cépages pour la production de Vins de Pays Charentais, et exploitée de manière traditionnelle : vendanges mécaniques depuis 1983, vinification et élaboration sur place, vieillissement et distillation.

Qu'est-ce que la Haute Valeur Environnementale ?

La Haute valeur environnementale (HVE) garantit que les pratiques agricoles utilisées sur l’ensemble d’une exploitation préservent l’écosystème naturel et réduisent au minimum la pression sur l’environnement (sol, eau, biodiversité…). Il s’agit d’une mention valorisante, prévue par le Code rural et de la pêche maritime.

La mention Haute Valeur Environnementale s’appuie sur des indicateurs mesurant la performance environnementale des exploitations. Elle est fondée sur quatre thématiques :

la préservation de la biodiversité (insectes, arbres, haies, bandes enherbées, fleurs …) ;
la stratégie phytosanitaire ;
la gestion de la fertilisation ;
la gestion de l’irrigation.
L’agriculteur met en œuvre des pratiques agricoles reposant notamment sur les principes de l’agroécologie. Il s’agit de favoriser les ressources et les mécanismes de la nature. Autonomie de l’exploitation, amélioration de la valeur ajoutée des produits, réduction de la consommation énergétique, réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques … La Haute valeur environnementale (HVE) correspond au niveau le plus élevé du dispositif de certification environnementale des exploitations agricoles.

La Haute valeur environnementale est soumise à une réglementation nationale. Pour conserver cette mention, les exploitations agricoles sont auditées au moins une fois tous les dix-huit mois par un organisme certificateur agréé par le ministère chargé de l’agriculture. Cet audit permet de s’assurer du respect des seuils des indicateurs de performance environnementale tout au long de la durée de validité du certificat.

La promesse de la Haute Valeur Environnementale, c’est une agriculture :

Qui intègre et développe la biodiversité dans la conduite de l’exploitation,
Qui limite au maximum les intrants (phyto, engrais, énergie, aliments extérieurs, etc.). Pour une agriculture à la fois autonome et peu dégradante pour les sols, l’eau, l’air.
Les exploitations de Haute Valeur Environnementale s’appuient sur les principes de l’agro-écologie :

Elles conçoivent des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes (Fertilité des sols, faune protectrice des cultures, couverts végétaux favorisant la vie des sols, prairies permanentes, etc.).
Elles assurent une production agricole tout en visant à diminuer les pressions sur l’environnement (réduction des émissions de gaz à effet de serre, limitation du recours aux intrants, préservation de la ressource en eau).
Elles utilisent les éléments naturels comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement (Couverts végétaux « Engrais verts », agroforesterie).
Elles favorisent de la diversité dans les systèmes de production et restaurent une mosaïque paysagère diversifiée (diversification des cultures, rotations, implantation d’infrastructures agro-écologiques…).

Certification Environnementale de la filière Cognac CEC ?

Nous disponsons de la certification environnementale de la filière Cognac (CEC) qui intègre des critères spécifiques à notre vignoble, en plus des exigences de la certification HVE du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 

 

La Certification Environnementale Cognac implique :

le respect des exigences de la filière et des bonnes pratiques :

  • Techniques alternatives au désherbage chimique sur vigne
  • Recours à la pulvérisation confinée

 Le respect réglementaire :

  • de la lutte contre la flavescence dorée
  • la gestion des effluents de distillation
  • de l’encadrement du personnel.